Grève de la garde dans le Dépt 38

Santé Les ambulanciers isérois réclament une revalorisation des gardes

Ils étaient 90 % au début du mouvement, le 16 avril. Un mois et demi après, près de 70 % des ambulanciers isérois – soit une quarantaine – font toujours la grève des gardes de nuit et ne répondent plus aux appels du Samu. « Les négociations sont actuellement dans une impasse, explique un membre de l'ATSU 38 (Association des transports sanitaires urgents). Nous avons été déboutés de notre demande de financement par l'ARS (Agence régionale de santé), qui ne veut rien lâcher. »