EUREKA !

Après 3 ans de tergiversations, le SAMU 83 et l’ADSU83 ont fini par mettre en place ce 1er janvier 2013 le référentiel portant sur l'organisation de l’urgence pré-hospitalière dans le département.
Il faut dire, que la pression exercée sur les tutelles par l’AU 83 ont fini par payer.  Mais il a fallu toute l’opiniâtreté de la nouvelle déléguée territoriale de l’ARS du Var pour obtenir ce résultat. Il est vrai que cela était très compliqué de publier un tableau de garde de jour, dans des secteurs déjà existants la nuit pour le chef de service du SAMU 83 et les responsables de l’ADSU83, qu’il leur a fallu qu’une quinzaine de jour pour le publier !
Donc depuis ce 1er janvier 2013 une ambulance de garde est disponible dans chaque secteur de garde du département prête à intervenir immédiatement, sur demande du centre 15. Cela va être très compliqué à partir de ce jour de justifier le financement de  4500 carences d’ambulances privées.
Par ailleurs nos collègues transporteurs sanitaires sapeurs-pompiers pourront dorénavant s’appuyer sur cette garde pour limiter leurs sorties, se réserver à leurs missions propres les accidents, sinistres et catastrophes et de ce fait, faire faire des économies aux contribuables varois qui en ont bien besoin.
Le transport sanitaire a toujours représenté un enjeu pour de nombreuses organisations qui se servent de celui-ci pour obtenir financement public, gonflement des interventions, subventions diverses etc etc.
Le lampiste de cette incurie est le transporteur sanitaire privé a qui l'on fait porter le chapeau de la dérive des dépenses de santé.
Comme certain l’on dit:" il faudra que les masques tombent".