Chronique d'un jambon de PARM...

Nuit du dimanche 23 au lundi 24 Septembre 2012. Appel du SAMU83 pour une garde préfectorale sur le secteur de Toulon avec pour mission d'intervenir chez une dame âgée étant agitée probablement suite à une chute ayant eu lieu quelques jours auparavant, laquelle dame refuse catégoriquement toute prise en charge vers un centre hospitalier.

Un équipage se rend donc au domicile, effectue un bilan et fait part au PARM du refus d'hospitalisation. L'équipage réintègre ses locaux lorsqu'est reçu un appel de M., PARM au SAMU83, qui ordonne aux ambulanciers d'évacuer la patiente même si cette dernière s'y oppose!

Les ambulanciers ne sachant que faire transfèrent la communication à la régulatrice de la société qui s'entend ordonner le même discours d'obligation d'évacuation, et ce même si celà doit être fait de force.

Il est demandé à la régulatrice si l'équipage dispose d'un matelas immobilisateur, ce à quoi il est répondu par l'affirmative. Injonction est alors faite par le PARM de retourner sur les lieux, d'immobiliser la dame agitée, de la prendre de force, de descendre à pieds les six étages de l'immeuble et d'évacuer. La régulatrice fait alors et à juste titre remarquer que la manoeuvre peut être dangereuse pour la patiente et qu'il peut lui être fait mal si elle est prise de force. Ce à quoi le PARM rétorque qu'il "s'en fout si il lui est fait mal!".

La régulatrice propose l'envoi de SOS Médecins pour une sédation de la patiente, ce qui est refusé.

La régulatrice après avoir insisté sur ce dernier point fait alors remarquer que descendre six étages avec une personne ainsi immobilisée requiert de l'aide et que l'équipage aura besoin de renfort. Renfort qui ne pourra intervenir qu'au minimum dans l'heure, étant engagé sur une autre intervention.

Le PARM ne parvenant pas alors à obtenir satisfaction lance alors d'un ton inquisiteur à la régulatrice un "Puisque c'est comme çà, je vous retire la mission!!!!".

A noter que les pompiers ont été mandatés pour cette mission, qu'une autre société d'ambulances l'a été, et que personne n'a été en mesure de la mener à bien...

Il serait sûrement temps de revoir la formation de certains PARM, voire leur recrutement.